BAPTEME

Certaines croyances et règles veulent que l'on ne doive pas changer le nom d'un bateau pour ne pas s'attirer les foudres de Neptune

Ou alors si l'on veut le faire.

Il faut tuer le macoui

En effet, pour rebaptiser un bateau sans s'attirer les foudres de Neptune, il faut d'abord le débaptiser, couper le macoui...

Le macoui est le sillage, ce grand serpent qui suit en permanence le bateau.

Pour le tuer, il faut tout d'abord sortir au large, avec un autre bateau ami.

Après avoir bu quelques bonnes rasades, il faut saouler le macoui en versant de notre breuvage favori à l'arrière du bateau à débaptiser.

Le bateau ami vient alors par trois fois couper le sillage le plus près possible du tableau arrière.

Et voilà, l'ancien macoui étant mort, il ne reste plus qu'à rebaptiser le bateau et à arroser dignement le nouveau macoui !

Sans oublier de remercier Neptune en lui versant à lui aussi une rasade de breuvage côté tribord...

 

****************************************

 

Baptême de GOULMEDEC

Moi Neptune, empereur des océans tumultueux, seigneur des golfes, baies et calanques, fils de Saturne et frère de Jupiter, sorti de mon palais au fond des mers, chevauchant mes chevaux marins, je viens te baptiser, fringant voilier

Tu es là par le désir de tes propriétaires, Martine et Guy.

Découvert sur un petit chantier naval artisanal de St Gilles Croix de Vie en Octobre 2007, tu fêtes tes 30 ans mais tu n’as plus vu une goutte d’eau depuis 15 Ans.

Les esprits mauvais diront que c’est ce point commun qui a séduit ton nouveau capitaine.

Rendons aujourd’hui hommage à ton concepteur, notre regretté Jean Jacques Herbulot, le père, entre autres, du célèbre Vaurien et de ton petit cousin le Corsaire.

Hommage également à Jacques Leroy qui t’a façonné de ses mains et t’a baptisé en 1976 sous le nom de « ALKAEST »

L’Alkaest est, selon les alchimistes, la liqueur qui dissout tous les corps visibles.

Martine et Guy t’on préféré le nom de Goulmédec, en référence à ce petit rocher qui émerge de la mer par 3° 34’ Ouest 48° 50’ Nord, non loin de leur maison, rêve de Bretagne, et située justement au 3 rue Enez Goulmédec.

Restauré avec amour, je te souhaite de pouvoir fendre les eaux, barré par des nouveaux navigateurs qui s’aguerrissent chaque jour davantage.

Tu as déjà fait preuve de vaillance dans quelques coups de vent, cabré tu avances frétillant d’aise, heureux de chevaucher les vagues, ne te gênant pas d’asperger tes passagers, et même de casser quelques verres, heureusement vides

Tu réagis sainement dans les situations difficiles.

Tu es un bon bateau.

Content de revoir la mer après 15 ans d’hivernage, tu as refusé un temps de remonter sur ta remorque et trop joyeux sous le vent retrouvé, tu as couché ton mat sur le pont.

Maintenant tout est rentré dans l’ordre et tu ne gardes pas de rancune à GUY pour avoir jeté ton vieux moteur au fond du port.

Tu es baptisé au nom Bretonnant de Goulmédec et je te souhaite de naviguer longtemps sur les eaux Costes Armoricaines, Vendéennes et Charentaises et au-delà.,

Aux néophytes Martine et Guy ayant gardé bon estomac, bon pieds, bon œil dans les grosses houles qui grondent au-delà du port, nous vous décernons le titre de marin d’eau douce, ce qui vous autorise à cracher au vent, chiquer moult tabac, boire sec et jurer dans les tempêtes à venir

Je souhaite bon vent et beaucoup de plaisir à ton équipage.

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site